samedi, octobre 21, 2006

Une relation dangereuse de Douglas Kennedy



FICHE
Titre: Une relation dangereuse
Auteur: Douglas Kennedy
Catégorie: Roman
Editeur: Belfond
ISBN: 2-744-4010-X

Ce livre m'a été remis par Silviou lors de la rencontre mensuelle des Bookcorsaires à Genève du mois d'août passé. J'ai profité des heures d'attente entre Genève, Gatwick et Guernsey pour le finir.

Elle: Sally, profession: journaliste. Lui: Tony: profession: aussi journaliste. Ils se sont rencontrés en cours de mission. Rien de plus banal comme début pour une histoire d'amour.

Les premiers moments de lune de miel passés, commencent les déboires de la jeune femme, ses problèmes de santé, ses tensions avec Tony, enfin tout ce peut arriver comme mésaventures quand une femme, expatriée loin de chez elle, dans un endroit où elle ne connaît personne, se sent mal dans sa peau, qu'elle doit se débrouiller toute seule, et que le type avec qui elle vit n'est pas disponible pour lui offrir un soutien physique et moral. Sur ces thèmes vous aurez droit à un baratin, de long en large, tout au long de sa première partie, à ne pas en finir.

Ce n'est vers la deuxième moitié du livre que le récit commence à devenir plus attirant voire, à certains endroits, palpitant. Comment, en solitaire, Sally va-t-elle remonter la pente ? Réussira-t-elle, et de quelle façon, à affronter la triste réalité des coups tordus de Tony ?

Je ne vous dirais pas plus parce que ça va faire diminuer votre plaisir dans la lecture du roman.

Comme mentionné précédemment, si le début du livre me déçoit, la fin par contre est à la hauteur d'un roman policier judiciaire à la Perry Mason ou façon John Grisham.

Ouvrage disponible à qui m'en fait la demande par courriel.

Notation: 6/10.

Libellés : , ,

2 Comments:

Anonymous anjelica said...

Je n'avais pas aimé et d'ailleurs pas terminé 'L'homme qui voulait vivre sa vie' et je n'ai jamais retenté cet auteur !

jeudi, juin 28, 2007 9:39:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Anjelica
Anjelica, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Mais c'est aussi vrai que cet auteur a un style assez original. Je te remercie de ta visite, qui, comme d'accoutumée est appréciée. Amitiés,

samedi, juillet 07, 2007 1:22:00 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home