dimanche, octobre 16, 2005

La joueuse de go de Shan Sa


FICHE
Titre: La joueuse de go
Auteur: Shan Sa
Catégorie: Roman
Editeur: Folio
Nombre de pages: 326
ISBN: 2-07-042419-7

La scène: Mandchourie, décembre 1931, en pleine guerre contre les envahisseurs japonais.
Dans des conditions climatiques extrêmes, et la sévérité de l'hiver de la Chine du Nord, la guerre fait rage. Des vies tombent, mais le jeu des uns et des autres continue, imperturbable. Celui de la vie. Un jeu de cache cache entre les deux camps.
En arrière fond l'insurrection contre l'occupation japonaise, les atrocités commises par les soldats japonais, les scènes de tortures atroces.

Elle: écolière chinoise de 16 ans passionnée du go. Adolescente en quête d'identité, et joueuse exceptionnelle, le go est au centre de son microcosme.

Lui: officier japonais originaire de Tokyo, affecté en Mandchourie. Son histoire est assez originale. Entraîné dans la guerre par la force du destin, il joue son rôle de soldat malgré lui, avec ses faiblesses et ses nombreuses hantises.

Entre en scène le jeu de l'amour et de la guerre. Celui des amants et des patriotes. Les protagonistes prenant partie pour leurs causes respectives et s'affrontent. Une histoire d'amour ambiguë et cruelle. Seul dénominateur commun: leur passion pour le go. Ce jeu est là pour les détendre et leur faire oublier les vicissitudes de la dure réalité.

Le lecteur est invité tour à tour à se mettre dans la peau d'un personnage puis de l'autre. Il découvre ainsi la stratégie de l'un et de l'autre et les impitoyables calculs qui se déroulent dans leur tête. A certains endroits, les deux récits se croisent.

Il n'y a pas que l'affrontement militaire. Il y a aussi celui des joueurs de go, des amants. De toutes ces parties qui se déroulent en parallèle, qui va remporter la victoire ? Ou bien joue-t-on à qui gagne perd ?

Touchant.

Lecture facile. Se parcours très rapidement. Nous ne serez pas déçu.

Ma notation: 9/10

Shan Sa
Née à Pékin le 26.10.72, Shan Sa fut d’abord poète de langue chinoise. Elle obtient le premier prix du concours national de poésie des enfants à 12 ans.

"Après l’événement Tian An Men, j’ai choisi de renaître en France." En août 1990, elle quitte donc Pékin pour Paris grâce à une bourse du gouvernement français. Elle s’y installe et adopte la langue française.

En 1992, elle obtient le bac français. En 1994, elle termine ses études de philosophie. "Je sais que chaque roman est une marche jetée dans cette infinie élévation vers la perfection d’une langue."

De 1994 à 1996, elle est secrétaire du peintre Balthus. Setsuko, la femme de Balthus, l'initie à la civilisation japonaise. "Tout lettré chinois doit savoir pratiquer la cithare, le go et faire de la calligraphie, donc de la peinture. À ces trois disciplines, j’ai ajouté l’art de l’épée."

Bibliographie de Shan Sa
• Porte de la paix céleste. Éd. Du Rocher, 1997 / Folio, 2000: bourse Goncourt du Premier roman, prix de la Vocation et prix du Nouvel An chinois (1998). Traduit dans de nombreux pays.
• Les Quatre vies du saule. Éd. Grasset 1999 / Folio, 2001: Prix Cazes 1999
• Le Vent vif et le glaive rapide. Éd.William Blake & Co, 2000.
• La Joueuse de go. Éd. Grasset, 2001 / Folio, 2003.
• Le Miroir du calligraphe. Éd. 2002. (peintures et poèmes)
• Impératrice. Éd. Albin Michel, 2003 / Livre de poche, 2004.

Libellés : , ,

3 Comments:

Anonymous anjelica said...

J'ai tout simplement adoré! Ce fut une très belle lecture.

lundi, juin 11, 2007 12:03:00 PM  
Blogger Lancelot said...

@Anjelica
Bienvenue au Carnet de lecture. Merci pour ton commentaire, au plaisir de te relire.

lundi, juin 11, 2007 2:10:00 PM  
Anonymous Anonyme said...

j"ai bien aimé c"était captivant et j"espere qu"elle va enfaire d"autre plus captivant.GUSIO

mardi, janvier 06, 2009 8:56:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home